Tous les principaux Dieux Égyptiens et leurs liens

Tous les principaux Dieux Égyptiens et leurs liens

Le panthéon égyptien est rempli de nombreuses divinités, chacune ayant sa propre signification, ses propres mythes et son propre symbolisme. Certains de ces êtres subirent plusieurs transformations entre les différents royaumes égyptiens, ce qui peut rendre leur identification confuse. Dans cet article, nous abordons 25 des dieux les plus connus de l'Égypte ancienne, et nous expliquons pourquoi ils sont importants.

La mythologie égyptienne est aussi magnifique et fascinante qu'elle est complexe et subtile. Avec plus de 2 000 dieux vénérés au cours de son histoire de plus de 6 000 ans, nous ne parlerons pas de chacun d'entre eux aujourd'hui. Cependant, nous passerons en revue tous les principales divinités égyptiennes.

Lorsqu'on raconte le récit de chacuns, on a souvent l'impression que tous les dieux ou déesses étaient les "principaux" d'Égypte. D'une certaine manière, c'est vrai, car l'Égypte ancienne a connu de multiples périodes, dynasties, régions, capitales et villes distinctes, toutes dotées de leurs propres dieux prédominants ou panthéons de divinités.

De plus, lorsque nous parlons de nombre de ces dieux, nous les décrivons généralement au sommet de leur popularité et de leur puissance. En réalité, il faut savoir que les cultes de nombreuses divinités égyptiennes étaient séparés par des centaines, voire des milliers d'années.

Et, comme vous pouvez l'imaginer, les histoires de beaucoup de ces dieux ont été réécrites et fusionnées plusieurs fois au cours des millénaires.

Dans cet article, nous allons passer en revue certains des dieux les plus importants de l'Égypte ancienne, qui ils étaient et quel rôle avaient-ils les uns envers les autres.

STATUES ÉGYPTIENNES DE DÉCORATION INTÉRIEURE
dieux egyptiens deco

Les Dieux égyptiens dans l'histoire antique

1. Râ

Le premier dieu que nous devrions mentionner est probablement le dieu du soleil Râ. Également appelé et plus tard Atoum-Rê, son culte a débuté à Héliopolis, près de l'actuel Le Caire. Il a été vénéré en tant que dieu créateur et dirigeant du pays pendant plus de 2 000 ans, mais l'apogée de sa popularité se situe pendant l'Ancien Empire égyptien.

En tant que dieu du soleil, Râ était censé parcourir le ciel sur sa barge solaire chaque jour, se levant à l'est et se couchant à l'ouest. Pendant la nuit, sa barge voyageait dans un monde sous-terrain, Duat, vers l'est, et traversait les Enfers. Là, Râ devait lutter chaque nuit contre le serpent primordial Apep ou Apophis. Heureusement, il était aidé par plusieurs autres dieux comme Hathor et Seth, ainsi que par les âmes des morts justes. Grâce à leur aide, Râ a continué à se lever chaque matin pendant des milliers d'années.

Râ est l'un des dieux les plus célèbres de l'Égypte ancienne. Il était à la fois le dieu du soleil et la principale divinité d'Égypte à l'époque de la cinquième dynastie, soit aux alentours des XXVe et XXIVe siècles avant notre ère. Râ était également considéré comme le premier pharaon d'Égypte à l'époque où les dieux erraient sur la Terre avec les hommes. Par conséquent, il est également vénéré comme le dieu de l'ordre et des rois. Pendant le Moyen Empire égyptien, Râ était souvent associé à d'autres divinités telles qu'Osiris et Amon.

ra

2. Apophis

Apophis lui-même est également une divinité populaire. Contrairement aux serpents géants des autres mythologies, Apophis n'est pas un simple monstre sans cervelle. Il symbolise plutôt le chaos qui, selon les anciens Égyptiens, menaçait leur monde chaque nuit.

Plus encore, Apophis illustre une part importante de la théologie et de la morale égyptiennes: l'idée que le mal naît de notre lutte individuelle contre la non-existence. L'idée derrière cela réside dans le mythe d'origine d'Apophis.

Selon ce mythe, le serpent du chaos est né du cordon ombilical de Râ. Apophis est donc la conséquence directe et inéluctable de la naissance de Râ; un mal que Râ est destiné à affronter aussi longtemps qu'il vivra.

3. Amon

Bien que Râ soit resté le dieu principal de l'Égypte pendant un certain temps, il y a eu quelques changements en cours de route. Le plus grand et le plus important fut sa fusion avec le second dieu souverain de l'Égypte, Amon.

Amon a commencé comme une divinité mineure de la fertilité dans la ville de Thèbes, alors que Rê dominait toujours la terre. Cependant, au début du Nouvel Empire égyptien, vers 1 550 avant notre ère, Amon avait remplacé Rê comme dieu le plus puissant. Pourtant, ni Rê ni son culte n'avaient disparu. Au contraire, les anciens et les nouveaux dieux ont fusionné en une divinité suprême appelée Amon-Râ, dieu du soleil et de l'air.

Amon est donc une divinité égyptienne majeure, spécifiquement vénérée comme le dieu créateur dans la mythologie égyptienne et le dieu patron de Thèbes. Il fait partie de l'Ogdoade, le panthéon de 8 divinités majeures de la ville d'Hermopolis. Après la conquête par Alexandre le Grand de vastes étendues du Moyen-Orient et de l'Égypte, dans de nombreux territoires aux influences grecques et égyptiennes mêlées, Amon a commencé à être identifié à Zeus et à être vénéré sous le nom de Zeus Ammon. Avec Osiris, Amon-Rê est la divinité égyptienne la plus connue.
amon
Amon

4. Nekhbet et Ouadjet

Tout comme Amon a succédé à Râ, le dieu du soleil originel n'a pas non plus été le premier dieu principal de l'Égypte. Au contraire, les deux déesses Nekhbet et Ouadjet ont dominé l'Égypte avant même Rê.

Ouadjet, souvent représentée sous la forme d'un serpent, était la déesse protectrice de la Basse-Égypte, le royaume égyptien situé dans le delta du Nil, sur la côte méditerranéenne. Ouadjet était également connue sous le nom de Uajyt dans ses premiers jours et ce nom était utilisé lorsque Ouadjet montrait son côté plus agressif.

Sa sœur, la déesse vautour blanc Nekhbet (ou Nekhabit), était la déesse protectrice de la Haute-Égypte. C'est-à-dire le royaume situé au sud du pays, dans les montagnes, à travers lequel le Nil coulait vers le nord en direction de la Méditerranée. Des deux sœurs, Nekhbet était réputée avoir une personnalité plus maternelle et attentionnée, mais cela n'a pas empêché les royaumes de Haute et de Basse-Égypte de se faire la guerre assez souvent au fil des ans.

Connues sous le nom des "deux maîtresses" (ou "deux dames"), Ouadjet et Nekhbet ont régné sur l'Égypte pendant presque toute la période prédynastique, de 6 000 à 3 150 ans avant J.C. Leurs symboles, le vautour blanc et le cobra dressé, étaient portés sur les coiffes des rois des royaumes supérieur et inférieur.

Même après l'arrivée de Rê au premier plan dans l'Égypte unifiée, les deux maîtresses ont continué à être adorées et vénérées dans les régions et les villes où elles régnaient.

Nekhbet est devenue une déesse funéraire très appréciée, semblable et souvent associée à deux autres déesses funéraires populaires: Isis et Nephthys.

Connue comme l'une des plus anciennes divinités d'Égypte, Nekhbet était d'abord une déesse vautour locale dans la ville de Nekheb, connue plus tard comme la ville des morts. Elle est cependant devenue la déesse protectrice de toute la Haute-Égypte et, après l'unification du royaume avec la Basse-Égypte, elle était l'un des deux dieux les plus honorés de tout le royaume.

En tant que déesse vautour, elle était la déesse des morts et des mourants, mais aussi la déesse protectrice du pharaon. Elle était souvent représentée comme planant au-dessus de lui de manière protectrice plutôt que menaçante.

Ouadjet, déesse serpent, quant à elle, est restée populaire et son symbole du cobra dressé, l'Uraeus (ou Œil de Rê), est devenu un élément de la tenue royale et divine.

Parce que Ouadjet fut plus tard assimilée à l'Œil de Râ, elle fut considérée comme une personnification du pouvoir de Râ. Certains la considéraient aussi comme une fille de Râ, d'une certaine manière. Après tout, même si elle était plus âgée historiquement, la mythologie de Râ le cite comme une force primordiale plus ancienne que le monde.

nekhbet

5. Bastet

En parlant des filles de Râ, une autre déesse égyptienne très populaire est Bastet (ou simplement Bast), la célèbre déesse des chats. Sublime divinité féminine à tête de chat, Bastet est également une déesse des secrets des femmes, du foyer et de l'accouchement. Elle était aussi vénérée comme une divinité protectrice contre le malheur et le mal.

Ce n'est un secret pour personne que les Égyptiens de l'Antiquité vénéraient les chats. Cela s'explique en grande partie par l'utilité de ces animaux de compagnie, qui chassaient les serpents, les scorpions et autres nuisibles qui empoisonnaient la vie quotidienne des Égyptiens.

Souvent représentée sous la forme d'un chat ou d'une lionne, avec des bijoux sur la tête et le cou, et même un couteau dans le pied, Bast était la déesse des animaux de compagnie félins des Égyptiens. Elle était aussi parfois représentée comme une femme avec une tête de chat.

Bastet était la déesse protectrice de la ville de Bubastis. Elle était souvent liée à Sekhmet, une autre déesse protectrice de l'Égypte. Alors que cette dernière était dépeinte comme une guerrière, Bastet avait un rôle protecteur plus subtil mais important.

Même si elle n'a jamais été considérée comme la divinité la plus puissante ou la plus puissante du pays, Bastet était incontestablement l'une des divinités les plus aimées de l'histoire de l'Égypte. Les gens l'adoraient, tant en raison de son image de déesse féminine aimante et attentionnée que de l'amour des Égyptiens pour les chats. Les anciens Égyptiens l'ont vénérée pendant des millénaires et ont toujours porté ses talismans sur eux.

En fait, les Égyptiens aimaient tellement Bastet que leur amour aurait entraîné une défaite désastreuse et désormais légendaire contre les Perses, en 525 avant JC. Les Perses ont utilisé la dévotion des Égyptiens à leur avantage en peignant l'image de Bastet sur leurs boucliers et en faisant passer des chats devant leur armée. Incapables de lever les armes contre leur déesse, les Égyptiens ont préféré se rendre.

Pourtant, même Bastet n'est peut-être pas la plus aimée ou la plus célèbre des filles de Râ.

bastet
Bastet

6. Sekhmet et Hathor

Sekhmet et Hathor sont probablement les deux filles de Râ les plus célèbres et les plus complexes. En fait, elles sont souvent la même déesse dans certains récits de la mythologie égyptienne. Car, si leurs histoires finissent par être très différentes, elles commencent de la même façon.

Au début, Sekhmet, la déesse aux trois visages, était connue comme une déesse féroce et assoiffée de sang. Son nom se traduit littéralement par "la femme puissante". Elle a la tête d'une lionne et une apparence plus intimidante que celle de Bastet.

Sekhmet (ou Sachmis), était une déesse guerrière et une déesse de la guérison dans la mythologie égyptienne. Comme Bastet, elle était souvent représentée avec une tête de chat/lionne mais était une divinité beaucoup plus guerrière. Elle était particulièrement considérée comme la protectrice des pharaons au combat et c'est elle qui transportait les pharaons dans l'au-delà s'ils mouraient au combat. Cela la place dans une position assez similaire à celle des valkyries d'Odin dans la mythologie nordique.

sekhmet
Sekhmet

Sekhmet était considérée comme une déesse capable à la fois de détruire et de guérir, mais l'accent était souvent mis sur son côté destructeur. C'est le cas dans l'un des mythes les plus importants de Sekhmet, qui raconte comment Rê s'est lassé des rébellions constantes de l'humanité et a envoyé sa fille Sekhmet (ou Hathor) pour les détruire.

Selon le mythe, Sekhmet a ravagé la terre de façon si vicieuse que les autres dieux égyptiens ont rapidement couru vers Râ et l'ont imploré d'arrêter le déchaînement de sa fille. Prenant pitié de l'humanité à la vue de la fureur de sa fille, Râ se procura des milliers de litres de bière qu'il teignit en rouge pour qu'elle ressemble à du sang, et les versa sur le sol.

La soif de sang de Sekhmet était si puissante et littérale qu'elle remarqua immédiatement le liquide rouge sang et le but aussitôt. Intoxiquée par le puissant breuvage, Sekhmet s'est évanouie et l'humanité a survécu.

Cependant, c'est là que les histoires de Sekhmet et d'Hathor divergent, car la déesse qui s'est réveillée du sommeil de l'ivrogne était en fait la bienveillante Hathor. Dans les histoires d'Hathor, elle était la même divinité assoiffée de sang que Râ avait envoyée pour détruire l'humanité. Pourtant, une fois réveillée, elle était soudainement pacifiée.

Depuis l'incident de la bière de sang, Hathor est devenue une protectrice de la joie, de la célébration, de l'inspiration, de l'amour, de l'accouchement, de la féminité, de la santé des femmes et, bien sûr, de l'ivresse. En fait, l'un de ses nombreux noms était "la dame de l'ivresse".

hathor
Hathor

Hathor est également l'une des divinités qui voyagent avec Rê sur sa barge solaire et aident à combattre Apophis chaque nuit. Elle est également associée aux Enfers d'une autre manière : c'est une déesse des morts qui aide à guider les âmes des défunts vers le paradis. Les Grecs ont même associé Hathor à Aphrodite.

Certaines représentations d'Hathor la montrent comme une figure maternelle avec une tête de vache, ce qui la relie à une déesse égyptienne plus ancienne nommée Bat, une version probablement originale d'Hathor. Dans le même temps, certains mythes ultérieurs l'associent à Isis, la déesse des morts et l'épouse d'Osiris.

D'autres mythes encore disent qu'elle était l'épouse d'Horus, fils d'Isis et d'Osiris. Tout cela fait d'Hathor un parfait exemple de l'évolution des divinités égyptiennes les unes vers les autres: d'abord Bat, puis Hathor et Sekhmet, puis Isis, puis l'épouse d'Horus.

Sans oublier Sekhmet elle-même, car Hathor n'était pas la seule à se réveiller avec la gueule de bois de la bière rouge de Râ. Malgré l'émergence d'Hathor de la stupeur alcoolique de Sekhmet, la lionne guerrière a continué à vivre. Elle est restée une divinité protectrice de l'armée égyptienne et a porté le surnom de "faucheuse de Nubiens".

Les fléaux étaient également appelés "messagers de Sekhmet" ou "abatteurs de Sekhmet", surtout lorsqu'ils frappaient les ennemis de l'Égypte. Et, lorsque de tels désastres frappaient les Égyptiens eux-mêmes, ils vénéraient à nouveau Sekhmet, car elle était aussi celle qui pouvait les guérir.

7. Ptah et Néfertoum

Une autre connexion importante à laquelle Sekhmet conduit est celle des dieux Ptah et Néfertoum. Ptah, en particulier, n'est peut-être pas aussi populaire aujourd'hui, mais il a joué un rôle essentiel tout au long de l'histoire de l'Égypte. Il était à la tête d'une triade de dieux vénérés à Memphis, avec sa femme Sekhmet et leur fils Nefertoum.

Ptah était à l'origine un dieu architecte et le patron de tous les artisans. Cependant, selon l'un des principaux mythes de création égyptiens, Ptah était le dieu qui s'est d'abord créé lui-même à partir du vide cosmique, puis a créé le monde lui-même. L'une des incarnations de Ptah était le taureau divin Apis, qui était également vénéré à Memphis.

Curieusement, Ptah est probablement à l'origine du nom de l'Égypte. Beaucoup de gens l'ignorent, mais les anciens Égyptiens n'appelaient pas leur pays "Egypte". Ils l'appelaient plutôt Kemet ou Kêmi, le Double Pays, ce qui signifiait "Terre noire". Et ils s'appelaient eux-mêmes "Remetch en Kemet" ou "Peuple de la terre noire".

Le nom Égypte est en fait grec, à l'origine "Aegyptos". L'origine exacte de ce terme n'est pas claire à cent pour cent mais de nombreux érudits pensent qu'il provient du nom de l'un des principaux sanctuaires de Ptah, Hout-Ka-Ptah.

Ptah est l'époux de la déesse guerrière Sekhmet et une ancienne divinité égyptienne des artisans et des architectes. Il était également considéré comme le père du sage légendaire Imhotep, architecte du roi Djéser, et du dieu Néfertoum.

Il était également vénéré comme un dieu créateur, car il existait avant le monde lui-même et l'a fait naître. En tant que l'une des plus anciennes divinités d'Égypte, Ptah a reçu de nombreux autres honneurs et louanges: le seigneur de la vérité, le maître de la justice, le seigneur de l'éternité, le créateur du premier commencement, etc.

ptah
Ptah

8. Osiris, Isis et Seth

Après Ptah et son taureau sacré Apis, nous pouvons passer à une autre famille de dieux égyptiens immensément populaire, celle d'Osiris. Le célèbre dieu des morts et des enfers a commencé par être une divinité de la fertilité à Abidos. Mais à mesure que son culte se développait, il a fini par être associé au taureau Apis de Ptah, et les prêtres de Saqqara ont commencé à vénérer une divinité hybride appelée Osiris-Apis.

Osiris, Dieu de la fertilité, époux d'Isis et père d'Horus, a réussi à monter temporairement sur le trône du panthéon divin égyptien avec l'aide de sa femme. Déesse puissante de la magie, Isis a empoisonné le dieu du soleil Râ, encore au pouvoir, et l'a forcé à lui révéler son véritable nom. Quand il l'a fait, Isis l'a guéri, mais elle pouvait maintenant contrôler Râ en connaissant son nom. Elle l'a donc manipulé pour qu'il se retire du trône céleste, permettant à Osiris de prendre sa place.

Cependant, le mandat d'Osiris en tant que divinité principale n'a pas duré longtemps. Ce n'est pas la montée en puissance du culte d'Amon-Rê qui l'a fait chuter, car celle-ci a eu lieu bien plus tard. Au lieu de cela, la chute d'Osiris a été la trahison de son propre frère jaloux, Seth.

Seth, un dieu du mal, du chaos, de la violence et des tempêtes du désert, qui n'est pas sans rappeler Apophis, le némésis de Rê, a tué son frère en l'obligeant à se reposer dans un cercueil d'or. Seth l'a ensuite enfermé dans le cercueil et l'a jeté dans la rivière.

Le cœur brisé, Isis parcourut la terre à la recherche de son mari et finit par trouver son cercueil, transformé en tronc d'arbre. Puis, avec l'aide de sa sœur jumelle Nephthys, Isis réussit à faire revivre Osiris, faisant de lui le premier Égyptien, dieu ou homme, à revenir d'entre les morts et à en faire la première momie. Même si Osiris n'était plus tout à fait vivant.

À ce moment, Osiris n'était plus un dieu de la fertilité et ne résidait sur le trône céleste. À partir de ce moment, il est représenté sous la forme d'une momie enveloppée, dont seuls le visage et les mains laissent apparaître leur peau verte.

Dans cette ultime transformation, Osiris est devenu le dieu des Enfers. Une divinité bienveillante, ou du moins moralement impartiale, qui jugeait les âmes des morts. Cependant, même dans cet état, Osiris est resté immensément populaire pendant de nombreux siècles, c'est dire à quel point les Égyptiens étaient épris de l'idée de la vie après la mort.

Osiris a pris la relève de Râ lorsque ce dernier a vieilli et est monté dans les cieux. Osiris était le fils de Geb et de Nout et était un pharaon sage et juste - il a appris au peuple égyptien comment cultiver et comment construire de grandes villes.

osiris
Osiris

Isis était elle la déesse de la magie. Elle est souvent représentée avec de grandes ailes. Dans un mythe populaire, Isis utilisa son pouvoir pour forcer Râ à s'éloigner du monde, car son énorme chaleur tuait tout ce qui s'y trouvait. Dans une autre version, elle a utilisé ce pouvoir pour tomber miraculeusement enceinte de l'Osiris momifié.

Après la mort d'Osiris des mains de Seth, Isis encouragea leur fils Horus à venger son père en combattant Seth. Représentée sous la forme d'une belle femme ailée, Isis était vénérée comme une déesse intelligente et ambitieuse, ainsi que comme une épouse aimante.

isis
Isis

Frère d'Osiris et père d'Anubis, Seth (ou Set) est un dieu à la réputation mitigée. Il a toujours été vénéré comme le dieu du désert, des tempêtes, de la confusion et du désordre, mais il était autrefois considéré positivement par les anciens Égyptiens. Pendant longtemps, on croyait qu'il chevauchait chaque jour le ciel avec Râ sur sa barge solaire, le protégeant des armées du méchant serpent, Apophis.

Cependant, à l'époque d'Osiris, la légende selon laquelle Seth aurait tué son frère et usurpé son trône s'est répandue en Égypte et a fait évoluer la réputation du dieu dans un sens plus négatif. Il a commencé à être considéré comme un antagoniste dans les histoires d'Osiris et d'Horus.

9. Horus

Isis, quant à elle, a réussi à concevoir un fils d'Osiris après sa résurrection et a donné naissance au dieu du ciel Horus. Représenté sous les traits d'un jeune homme à la tête de faucon, Horus a hérité du trône céleste d'Osiris pendant un certain temps et s'est donc battu avec son oncle Seth pour venger le meurtre de son père.

S'ils n'ont pas réussi à s'entretuer, les combats de Seth et d'Horus ont été assez terribles. Par exemple, Horus a perdu son œil gauche, qui a dû être soigné par le dieu de la sagesse Thot (ou Hathor, selon le récit). Les yeux d'Horus étant censés représenter le soleil et la lune, son œil gauche est également associé aux phases de la lune, parfois entières, parfois divisées en deux. Le symbole de l'œil d'Horus est également considéré comme une puissante source de guérison.

Horus est vénéré comme le dieu des cieux mais aussi de la royauté et est resté la principale divinité du panthéon égyptien jusqu'à l'époque de l'Égypte romaine. Dans les mythes égyptiens les plus anciens, il était connu comme la divinité tutélaire ou gardienne de la région de Nekhen en Haute-Égypte, mais il finit par se hisser au sommet du panthéon égyptien.

Seth lui-même a vécu et est resté connu pour sa nature chaotique et perfide et son étrange tête à long bec. Il était marié à Nephthys, la sœur jumelle d'Isis, et ils eurent un fils, le célèbre dieu embaumeur Anubis. Nephthys est souvent négligée en tant que divinité mais, en tant que sœur d'Isis, elle est tout à fait fascinante.

horus
Horus
horus dieu
Statue d'Horus, Egypte

10. Nephthys

On dit que ces deux divinités sont des images miroir l'une de l'autre : Isis représente la lumière et Nephthys l'obscurité, mais pas nécessairement dans le mauvais sens du terme. Au contraire, l'"obscurité" de Nephthys est considérée comme un équilibre de la lumière d'Isis.

Certes, Nephthys a aidé Seth à tuer Osiris en se faisant passer pour Isis et en attirant Osiris dans le piège de Seth. Mais la jumelle sombre s'est ensuite rachetée en aidant Isis à ressusciter Osiris. Les deux déesses sont considérées comme des "amies des morts" et des pleureuses de morts.

Nephtys, dame de la demeure, est la moins connue des quatre enfants de Geb et de Nout; Osiris, Isis et Seth étant beaucoup plus connus de nos jours. Elle était la déesse des rivières et était très appréciée des anciens Égyptiens vivant dans le désert.

Tout comme Osiris et Isis étaient mariés, Seth et Nephthys l'étaient aussi. Le dieu des terres désertiques et des étrangers ne s'entendait cependant pas très bien avec sa femme, la déesse des rivières, et il n'est donc pas surprenant que Nephthys ait aidé Isis à ressusciter Osiris après que Seth l'ait tué. Elle était la mère d'Anubis, le dieu de l'embaumement et de la momification, et lui aussi s'est opposé à son père et a aidé à la résurrection d'Osiris.

nephthys

11. Anubis

Et puisque nous parlons de dieux des morts bienveillants, Anubis, le fils de Seth, n'est pas non plus considéré comme une divinité maléfique.

Portant la célèbre tête de chacal que l'on retrouve sur d'innombrables fresques égyptiennes, Anubis, dieu égyptien des nécropoles, est le dieu funéraire qui prend soin des morts après leur décès. C'est Anubis qui a embaumé Osiris lui-même et il a continué à le faire avec tous les autres Égyptiens morts qui sont allés devant le dieu des enfers.

Malgré sa relation avec la mort, Anubis était en fait vénéré et aimé par les Égyptiens qui croyaient fermement à la vie après la mort. Anubis était également censé prendre soin de toutes les âmes dans l'au-delà et les préparer pour la salle du jugement où Osiris jugerait leur vie et leur valeur. Anubis portait donc la tête d'un chacal car les Égyptiens associaient ces animaux aux morts.

anubis
anubis dieu
Anubis

Les autres divinités de l’Égypte antique célèbres

Il existe plusieurs autres dieux majeurs ou mineurs en Égypte qui n'ont pas été nommés ici. Parmi eux, le dieu Thot à tête d'ibis qui a guéri Horus. Il est décrit comme un dieu lunaire et le fils de Râ dans certains mythes, et comme le fils d'Horus dans d'autres.

Les dieux Shou, Tefnout, Geb et Nout jouent également un rôle essentiel dans la mythologie de la création de l'Égypte ancienne. Ils font même partie de l'Ennéade d'Héliopolis avec Rê, Osiris, Isis, Seth et Nephtys.

Thot

Thot était vénéré comme le dieu de la sagesse, de la science, de la magie et des hiéroglyphes dans l'Égypte ancienne. Il était représenté sous la forme d'un homme à la tête d'un ibis ou d'un babouin, car ces deux animaux étaient sacrés pour lui.

Avec sa femme Maât, Thot était censé vivre sur la barge solaire de Râ et voyager avec lui dans le ciel. Bien que Thot n'ait jamais obtenu le rôle de "chef" du panthéon égyptien comme Rê, Osiris, Seth, Horus et d'autres l'ont fait, Thot a toujours été vénéré comme un dieu essentiel de la mythologie égyptienne.

thoth
Représentation de Thot

Amemet

Amemet, ou Amonet, est l'une des divinités importantes de l'Égypte ancienne. Elle est la contrepartie féminine du dieu Amon et fait également partie du panthéon Ogdoade. Le nom "Amonet" a été popularisé par les films hollywoodiens du 20e siècle en tant que reine égyptienne, mais elle était en fait l'un des plus anciens dieux égyptiens. Son nom est similaire à celui d'Amon, qui a également une signification similaire mais vient du masculin Imen: le dieu caché, l'inconnaissable. Avant qu'Amon ne fusionne avec Râ, Amonet et lui étaient vénérés comme un couple.

Hathor

Hathor (ou Athyr) a eu de nombreux rôles différents dans la mythologie égyptienne. Elle était représentée sous la forme d'une vache ou d'une femme avec des cornes de vache et un disque solaire entre les deux. C'est parce que dans de nombreuses légendes, elle était considérée comme la mère de Râ. Elle était à la fois le pendant féminin de Râ et l'Œil de Râ, le disque solaire que le dieu du soleil utilisait contre ses ennemis.

Sa représentation sous la forme d'une vache était en fait flatteuse car les vaches étaient associées aux soins maternels. Dans d'autres mythes, cependant, on croyait qu'elle était la mère d'Horus et non d'Isis. Cela est confirmé par son nom même qui, en égyptien ancien, se lit ḥwt-ḥr ou Maison d'Horus.

Babi

Un dieu moins connu, mais populaire à l'époque, et une divinité quelque peu amusante, Babi était le dieu de l'agression sexuelle ainsi que de Douât, le monde souterrain. Babi était représenté sous la forme d'un babouin, car il était le dieu des babouins sauvages, animaux bien connus pour leurs tendances agressives. Cela le place en contraste avec Thot, pour qui les babouins sont également sacrés.

Cependant, alors que chez Thot, les babouins sont associés à la sagesse, c'est exactement le contraire pour Babi. Le nom de ce dieu se traduit par "Taureau des babouins", c'est-à-dire le chef des babouins.

Khonsou

Fils d'Amon et de la déesse Mout, Khonsou était le dieu de la lune dans l'Égypte ancienne. Son nom se traduit par "voyageur", ce qui fait probablement référence à la lune qui se déplace dans le ciel chaque nuit.

Comme Thot, Khonsou était un dieu qui marquait le passage du temps, les Égyptiens de l'Antiquité utilisant les phases de la lune pour marquer le temps. Il était également censé jouer un rôle déterminant dans la création de tous les êtres vivants du monde.

Geb et Nout

Dans l'Égypte ancienne, de nombreuses divinités allaient par paire mais étaient également importantes individuellement. Cependant, Geb et Nout doivent tout simplement être considérés comme une seule entité. Geb est le dieu masculin de la terre et Nout est la déesse féminine du ciel. Il était souvent dépeint comme un homme à la peau brune, couché sur le dos et couvert de rivières. Nout, quant à elle, était représentée comme une femme à la peau bleue, couverte d'étoiles s'étendant au-dessus de Geb.

Tous deux étaient frères et sœurs mais étaient attirés l'un par l'autre de manière impuissante. Le dieu du soleil, Râ, connaissait une prophétie selon laquelle les enfants de Geb et de Nout finiraient par le renverser, aussi faisait-il tout son possible pour les séparer.

Finalement, Nout eut quatre ou cinq enfants, selon le mythe, de Geb. Il s'agissait d'Osiris, d'Isis, de Seth et de Nephthys, Horus étant souvent ajouté comme cinquième enfant. Naturellement, la prophétie se réalisa, et Osiris et Isis renversèrent Rê et prirent son trône, suivis par Seth et Horus.

geb et nout

Shou

Shou est l'un des dieux primordiaux de la mythologie égyptienne et il est l'incarnation de l'air et du vent. C'est aussi le dieu de la paix et des lions, ainsi que le père de Geb et de Nout. En tant qu'incarnation anthropomorphe de l'air et du vent, Shou a pour mission de séparer Geb et Nout. Mission qu'il a bien remplie la plupart du temps, sauf lorsque Osiris, Isis, Seth et Nephthys ont été conçus.

Shou est l'une des neuf divinités de l'Ennéade (Pésédjet, en égyptien) ou panthéon principal de la cosmologie d'Héliopolis. Lui et sa femme/sœur Tefnout sont tous deux les enfants du dieu du soleil Atoum. Tous trois sont accompagnés dans l'Ennéade par Tefnout et leurs enfants Geb et Nout, leurs petits-enfants Osiris, Isis, Seth et Nephthys, et parfois par le fils d'Osiris et d'Isis, Horus.

Kekou

Dans le panthéon hermopolite des dieux égyptiens de l'Ogdoade, Kekou (ou Kek) était la personnification des ténèbres cosmiques. Son nom féminin était Kauket et tous deux étaient souvent considérés comme représentant la nuit et le jour. Ils étaient tous deux représentés sous la forme d'humains avec différentes têtes d'animaux. Kekou avait souvent la tête d'un serpent, tandis que Kauket avait la tête d'un chat ou d'une grenouille.

Curieusement, "kek" a aussi le sens moderne de "lol" dans de nombreux forums de discussion et est souvent lié à un autre mème, Pepe the Frog. Bien que ce lien soit une coïncidence, il a ces dernières années suscité beaucoup d'intérêt pour cette ancienne divinité égyptienne.

Bès

Bès (ou Bisu) est un dieu que la plupart des gens sont surpris de trouver dans le panthéon égyptien, car il s'agit d'un nain. Alors que nous associons généralement les nains à la mythologie nordique, Bès était une divinité très populaire, bien que mineure, en Égypte.

Il était généralement dépeint comme une personne plutôt laide, avec une crinière de lion et un nez de carlin. Il était cependant un puissant protecteur des mères et des enfants, et était censé faire fuir les mauvais esprits. Les Égyptiens pensaient que les personnes nées avec un nanisme étaient intrinsèquement magiques et portaient chance à la famille.

Taouret

Tout comme les Égyptiens associaient les vaches aux soins maternels et à la protection, ils pensaient la même chose des hippopotames femelles. Ils avaient peur des hippopotames en général, car ces animaux sont excessivement agressifs, mais les Égyptiens reconnaissaient néanmoins les soins maternels dans cette agressivité envers les étrangers. C'est pourquoi il n'est pas surprenant que la déesse protectrice des femmes enceintes Taouret ait été représentée sous les traits d'une femelle hippopotame.

Taweret était représentée comme un hippopotame femelle debout, avec un gros ventre et souvent un couvre-chef royal égyptien sur la tête. Tout comme Bès, elle était censée chasser les mauvais esprits pendant la grossesse et l'accouchement, et les deux étaient considérés comme un ensemble.

taweret
Statue de Taouret

Sobek

Dieu des crocodiles et des rivières, Sobek était souvent représenté sous la forme d'un crocodile ou d'un homme à tête de crocodile. Comme les redoutables prédateurs des rivières représentaient une menace pour de nombreux Égyptiens, Sobek était souvent craint par le peuple égyptien.

Cependant, dans le même temps, il était également honoré comme le dieu des pharaons dans certaines villes et comme une puissante divinité militaire, probablement parce que les eaux infestées de crocodiles arrêtaient souvent les armées en marche. Curieusement, il était aussi un dieu de la fertilité accrue, probablement parce que les crocodiles pondaient 40 à 60 œufs à la fois.

Certaines légendes racontent également que les rivières du monde ont été créées à partir de la sueur de Sobek.

sobek
sobek dieu
Sobek

Menhit

Déesse de la guerre nubienne à l'origine, Menhit était représentée comme une femme avec une tête de lionne et un couvre-chef royal. Son nom se traduit par "celle qui massacre".

Elle était aussi parfois représentée sur les couronnes des pharaons au lieu du traditionnel symbole Uraeus. C'est parce qu'elle est devenue connue comme une déesse de la couronne après avoir été adoptée par les Égyptiens. Menhit personnifiait également le front de Rê et était parfois identifiée à une autre déesse féline de la guerre, Sekhmet, mais les deux étaient nettement différentes.

Un Dieu égyptien pour votre décoration

Le panthéon des dieux égyptiens est fascinant par la diversité de ses mythologies et de ses histoires. Nombre d'entre eux ont joué un rôle essentiel dans la vie quotidienne des Égyptiens et, bien que certains soient alambiqués, complexes et confondus avec d'autres, ils font tous partie intégrante de la riche tapisserie de la mythologie égyptienne.

La liste ci-dessus n'est en aucun cas une liste exhaustive des dieux égyptiens, car il existe de nombreuses divinités majeures et mineures qui étaient vénérées par les anciens Égyptiens. Cependant, ces dieux sont parmi les plus populaires et les plus importants. Ils représentent le riche héritage culturel, le symbolisme et l'histoire de l'Égypte ancienne et continuent d'être populaires et intrigants de nos jours.

DÉCOUVRIR LES STATUES ÉGYPTIENNES
dieux egyptien decoration

Vous souhaitez décorer votre intérieur aux allures des dieux de l'Égypte antique? Retrouvez notre collection dédiée de Statues Égyptiennes en cliquant ici.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Panier (0)

Votre panier est vide.
Statue Ours <br/> Design @

Une personne a acheté

Statue Ours
Design @

10 minutes depuis Toulouse