giacometti oeuvres principales

LES OEUVRES MARQUANTES D'ALBERTO GIACOMETTI

Alberto Giacometti, l’artiste Suisse aux multiples talents qui a su marquer l’art du 20ème siècle méritait au moins un article de blog à son effigie. En effet, en plus d’être un excellent sculpteur, c’était aussi une personne très reconnue pour ses peintures, dessins, et son sens philosophique à propos de l’art cubique et du surréalisme.

Aujourd’hui, explorons ensemble ses œuvres sculptées les plus marquantes qui nous font repenser notre façon de voir l’art surréaliste dès le 1er regard. Équipez-vous d’un petit accent suisse, une petite sculpture en bronze, des pensées philosophiques pures et c’est parti pour Giacometti, œuvres sur la condition humaine qui ont changés la vision de beaucoup d’amateurs d’art.

Femme Debout – 1947

giacometti femme debout

Une longue, fine et intrigante sculpture en bronze d’une femme debout nommée « Leoni ». Giacometti a voulu exprimer à quel point l’être humain ne tenait pas à grand-chose dans la forme et le poids. Un journaliste lui avait posé la question, lui aussi très curieux de connaître la pensée de l’artiste à travers cette sculpture en bronze :

« Ce qui est d’une taille de tous les jours m’irrite. Après tout, si l’on retire tout le vivant (l’âme surtout), une personne ne pèse plus rien. Dans tous les cas, celle-ci est plus légère qu’un corps qui a rendu l’âme »

L’Homme au Doigt – 1947

Dans les dimensions (179 cm de haut) classiques de Giacometti : œuvres souvent de tailles humaines, pour se rapprocher au mieux de la réalité tout en étant dans son univers et sa vision du surréalisme. Un contraste qui aura valu à l’Homme au Doigt un grand succès, là où l’artiste a concentré son imagination sur des corps « vides ».

En effet, cette sculpture est une représentation unique d’un corps vide, où l’on aurait retiré la musculature, de cette façon, uniquement la chaire reste, entourée d’un triste vide qui donne une pression énorme.

Grande Sculpture II – 1947

Une année à fort succès pour notre Alberto Giacometti car il aura sorti un tas de grandes œuvres aujourd’hui exposées aux 4 coins du monde. Celle-ci demeure au musée d’art contemporain de Los Angeles aux côtés de nombreuses autres sculptures issues du surréalisme, cubisme, expressionisme et tout ce qui se rapproche de l’art contemporain.

À l’image de Femme Debout, on peut y voir le vide, la finesse et les détails dans le bronze de la sculpture qui représente un corps sans vie, où l’âme et l’esprits ont désertés. Très érodée sur toute sa surface, comme si le temps l’avait endommagée et touchée à travers des centaines d’épreuves compliquées. Elle fait aussi penser, dans la posture, aux anciennes statues Égyptiennes.

Buste de Diego – 1955

giacometti buste de diego

À partir du milieu des années 50, Giacometti a concentré nombres de ses talents dans le surréalisme sur le portait : parfois dessinés, peints ou même sculptés. Il a souvent fait le choix de représenter un cercle proche, c’est-à-dire ses amis ou sa famille.

Dans ce cas, c’est son frère Diego qui a eu le droit à son buste dans du bronze, toujours en gardant le style unique d’une surface érodée et irrégulière. Son frère a souvent été modèle pour lui et nombre de ses œuvres, mais cette fois c’est son profil qui a été le plus travaillé sur le buste.

L’Heure des Traces - 1933

Nous nous éloignons un peu du bronze cité plus haut sur cette sculpture, car c’est une matière qu’il a beaucoup plus travaillé dans les années 40-50, une fois confirmé auprès de centaines d’amateurs d’art. Ici, nous parlons de bois, métal et de plâtre : dans les années 30, ses sculptures étaient beaucoup plus variées sur le choix des matières, tout en gardant une créativité unique.

Ici, on peut y voir une structure très fragile, souvent interprétée par un « L » à l’envers, une comète et une lune en mauvais état. Mais depuis que Giacometti s’est exprimé en disant : « Je travaille pour honorer les morts », la vision a changée. On y verrait des parties du corps, comme une tête et une longue et fine langue, empalées à la méthode de la torture médiévale ou égyptienne.

Homme et Femme – 1927

giacometti homme et femme

De retour sur le bronze (on parle des œuvres de Giacometti, quand même !), mais nous allons continuer de remonter dans le temps pour aller vers la fin des années 20 avec la sculpture « Homme et Femme ». Dans sa période qui transitait entre le cubisme et le surréalisme, il a donné beaucoup de fil à retordre aux artistes avec cette œuvre.

L’artiste nous dit deux choses : au moins d’une des formes arrondies aux hémisphères peuvent être lues comme une tête, et que les lignes en zig-zag sont censées représenter la forme de la femme dans sa conception de l’expressionnisme. Nous serions curieux de savoir ce que cette chose vous fait ressentir…

Femme qui Marche – 1932

On termine avec sûrement l’œuvre la plus célèbre de Giacometti : Femme qui Marche, exposée au musée d’art contemporain de Guggenheim. Ici, on s’éloigne beaucoup des surfaces rugueuses et irrégulières pour y retrouver un lissage parfait du bronze jusque dans le socle.

À l’inverse de ses autres œuvres qui représentent souvent des corps sans vie et la mort, cette fois, on y voit une femme qui se déplace dans un rêve avec une forme unique et très distinguées de traits féminins. La plus belle et réussie à notre goût.

Et vous, quelles sculptures de Giacometti vous ont le plus marquées ?

Dans le monde du surréalisme, Giacometti a su marquer sa génération, mais aussi des générations suivantes avec son art unique et si distingué des autres sculpteurs des années 50.

Il aura fait des dizaines et dizaines de sculptures dans sa vie, exposées aux 4 coins du monde dans de nombreux musées de renom, mais ce qui nous intéresse, c’est de savoir laquelle a le plus marqué votre esprit. Et surtout, pourquoi ? Avec un style aussi unique, particulier et travaillé dans le fond et la forme, c’est un sujet qui nous intéresse.

D’ailleurs, une personne avec un intérêt pour l’art contemporain a forcément quelques bustes ou statuettes à la maison : c’est l’occasion d’aller en ajouter quelques-unes à votre collection avec Omega Statue, notamment celle dédiée aux sculptures contemporaines.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés


Vous aimerez aussi

Articles récents